L’olivier est un très bel arbre Majestueux

Par l'écrivain : halloul noureddine

L’olivier est reconnu pour une très grande longévité, contrairement aux autres arbres, il peut donner des arbres plusieurs fois centenaires.

Si le tronc disparaît, il se régénère par des rejets qui poussent à la base du tronc pour donner un nouvel arbre. La technique recépage a d’ailleurs permis la renaissance de bon nombres d’arbres détruits par les intempéries, comme ce le fut, en France, par le fameux gel de 1956.

L’olivier nécessite un minimum de travaux culturaux pour produire :

« Qui laboure ses oliviers les prie de donner du fruit ; qui les fume le demande ; qui les taille l’exige ».

Au début du siècle on avait coutume de dire que 3 générations étaient nécessaires pour obtenir des fruits:

* Le grand-père plantait.

* Le père taillait,

* Et le fils récoltait les olives et pressait l’huile.

Heureusement que l’amélioration des techniques de culture et du matériel végétal ont permis de raccourcir les phases végétatives :

* En 1950, 12 années étaient nécessaires avant d’entrer en début de production, et 50 ans pour la pleine production qui durait environ un siècle !

* Aujourd’hui en conditions favorables, on peut produire des olives en 5 ans.

En effet, le mode de plantation, la distance de plantation entre les arbres distingue le mode de vergers :

Plantations traditionnelles : majeure partie de la surface oléicole :

* Densité de plantation : de 100 à 150 pieds/ha

* Carré de plantation moyen : 10m x 10m

* Récolte manuelle

Plantations intensives : environ 10% des surfaces

* Densité de plantation : de 400 à 500 pieds/ha

* Carré de plantation moyen : 6m x 4m

* Culture souvent irriguée

Plantations super-intensives : très peu de surfaces sont consacrées à ce mode de conduite:

* Densité de plantation : de 1000 à 2200 pieds/ha

* Carré de plantation moyen : 4m x 1,2m

* Culture irriguée

Planter un olivier :

À quelle exposition planter l’olivier:

Originaire du pourtour méditerranéen, l’olivier demande une bonne exposition ensoleillée abritée. La température hivernale ne doit pas descendre de façon durable au-dessous de -8° à -10°. En effet, l’olivier ne supporte pas une longue période de gel surtout par temps humide.

Il aime les sols bien drainés. Il craint plus les excès d’humidité que la sécheresse.

Époque de plantation de l’olivier :

Plantez les oliviers à la fin de l’automne ou tout au début du printemps.

Le collet de l’olivier ne doit pas être enterré surtout en terre lourde.

Lors de la plantation, ne faites aucun apport d’engrais. Un peu de corne broyée torréfiée suffit en mélange avec la terre de plantation.

Avant la plantation du bout des doigts, délicatement, défaites un peu le ” chignon ” des racines pour qu’elles puissent s’étaler

 

Conditions de développement :

L’olivier aime avant tout le soleil et les terrains caillouteux aérés, drainant et se réchauffant vite. Il craint les températures basses, inférieures à 10°. Le gel de février peut détruire les arbres les plus sensibles. Les pluies abondantes favorisent les maladies cryptogamiques.

L’Olivier résiste très bien aux conditions arides car il possède un puissant système racinaire qui peut plonger jusqu’à 6 mètres de profondeur.

Olivier à quatre pieds

Les plants d’oliviers proviennent exceptionnellement de semis de noyaux. Mais une partie des oliveraies ont pu renaître par recépage.

Les horticulteurs spécialistes produisent des plants par boutures herbacées prélevées sur des pieds mères sélectionnés.

Les plantations s’effectuent de novembre à mars pour favoriser un bon enracinement avant l’été.

L’olivier produit deux types de bourgeons : ceux qui donneront des fleurs donc des fruits et ceux qui donneront des pousses. L’induction florales est émise en janvier février, alors que le bois de l’année n’est formé qu’en avril. Il s’ensuit que seuls les rameaux de l’année précédente donneront des fruits

 

Cette particularité explique aussi la propension de l’olivier « à ne donner » qu’une année sur deux, car il concentre son énergie soit sur le bois soit sur le fruit.

Pour pallier à cette alternance et donc régulariser la récolte l’oléiculteur pratique annuellement la taille de fructification.

Pour stimuler la création de feuillage on élimine les vieilles ramifications pour favoriser les rameaux fructifères.

Le feuillage des oliviers est persistant, la durée de vie d’une feuille, en disposition opposée sur le rameau, est d’environ 3 ans.

Prochain article :

Plantation d’une oliveraie en mode traditionnel.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*